menu
programme.html


 

Programme de recherche
 
Questions de recherche
Originalité de la recherche
Impacts scientifique et social
 

L'objectif général de ce programme de recherche est d’analyser les principaux changements auxquels le personnel de l'enseignement primaire et secondaire doit faire face aujourd'hui et de suivre l’évolution de ces changements sur une première période de cinq ans (2002-2007) qui sera éventuellement prolongée d’une autre période de cinq ans (2007-2012).

Notre équipe a pour objectif de décrire, interpréter et comprendre les grandes dynamiques de changements, autant éducatifs que sociaux, qui caractérisent les métiers et les professions de l'enseignement en milieu scolaire. Nous analysons et documentons ces changements afin de voir leurs impacts sur le personnel de l'enseignement, mais aussi afin de comprendre comment les acteurs du monde scolaire s’y adaptent selon les ressources disponibles et le contexte dans lequel ils évoluent.

Nous croyons qu’il s’amorce présentement une phase de transformations profondes des assises traditionnelles des métiers et des professions de l'enseignement en milieu scolaire. En effet, de nombreux changements affectent les conditions de travail du personnel de l'enseignement que ce soit dans les classes, les écoles ou dans l'environnement social. En plus d’être témoin de ces transformations, le personnel de l'enseignement constitue la véritable pierre angulaire de l'école canadienne, car il assume, par ses interactions quotidiennes avec les élèves et les autres acteurs éducatifs, la mission fondamentale d'éducation et de formation des nouvelles générations de citoyens. En ce sens, étudier la situation actuelle du personnel de l'enseignement, c'est pénétrer au cœur même du processus de scolarisation tel qu'il s’effectue aujourd'hui dans les classes et les écoles.

Ce programme de recherche est dirigé par le professeur Maurice Tardif, de l’Université de Montréal et directeur du CRIFPE.


Questions de recherche

Quatre questions de recherche qui orientent notre programme.

Question 1. Qui sont les agents de l'enseignement au Canada et quelles sont leurs conditions de travail?

Pour répondre à cette question, nous construisons une base de connaissances, statistique consistante et valide, qui rend compte de la structuration sociomorphologique du personnel de l'enseignement au Canada et de ses conditions de travail. Cette base est créée à l’aide de bases de données existantes (Projet 1) et par la production de nouvelles données rassemblées auprès d’enseignants et de directions d'école (Projet 3). Dans la mesure où elles sont disponibles, les données rassemblées couvrent la période 1990 jusqu’à nos jours.

Question 2. Comment les politiques et les réformes éducatives influent-elles sur la prestation de travail du personnel de l'enseignement au sein des établissements?

Afin de répondre à cette question, nous documentons les représentations, attitudes et logiques d’action (adaptation, appropriation, contournement, résistance, etc.) des enseignants et directions d'école face aux changements planifiés par les réformes et les politiques d’établissement. Cette question est abordée de trois façons : par l’analyse de la documentation sur les politiques et les réformes scolaires (Projet 2), par des enquêtes nationales par questionnaires (Projet 3) ainsi que par le suivi longitudinal d’entrevues et de questionnaires administrés à des enseignants et directions d'école (Projet 4). Nous nous intéressons ici à l'étude de trois phénomènes cruciaux :

(a) l'impact des compressions budgétaires et des rationalisations sur le travail du personnel de l'enseignement;

(b) la décentralisation et les nouvelles dynamiques du travail qui en découlent dans les établissements;

(c) les positions des enseignants et directions d'école face aux nouvelles politiques et idéologies éducatives (évaluation, compétition, imputabilité).

Question 3. Comment les enseignants et les directeurs d'établissement définissent-ils aujourd'hui leurs connaissances et leurs compétences en lien avec leur professionnalité et leur travail quotidien?

Cette question est en lien direct avec la formation des enseignants, la nature de leurs connaissances et compétences professionnelles, le knowledge base et les types de savoirs mobilisés dans la pratique.

Elle recoupe aussi la problématique de la professionnalisation de l'enseignement au Canada et celle des réformes de la formation des enseignants avec tout ce qui les accompagne.

Nous documentons et précisons les positions, les représentations et les pratiques des enseignants (Projet 3, Projet 4) à l'égard de la professionnalisation aussi bien en ce qui concerne leurs formations que leurs conceptions des connaissances et des compétences à la base de leur travail.

Question 4. Quelles sont les pratiques professionnelles des enseignants et directions d'école dans le cadre de leurs interactions quotidiennes avec les élèves et comment conçoivent-ils ce qu'ils font?

Cette dernière question permet d'ancrer l'analyse des changements dans l'étude même des pratiques professionnelles. Nous investiguons les pratiques et les conceptions pédagogiques des enseignants (Projet 3, Projet 4) et directions d'école en lien avec plusieurs phénomènes :

(a) la différenciation croissante des clientèles d'élèves et ses impacts sur les pratiques pédagogiques;

(b) les pratiques de collaboration professionnelle et le développement des communautés apprenantes;

(c) les représentations et les pratiques d'enseignement du curriculum et des matières scolaires.

À travers l'étude de ces phénomènes, nous voulons comprendre comment les changements qui affectent aujourd'hui le monde de l'enseignement s'incarnent concrètement dans les conceptions et les pratiques pédagogiques des enseignants et directions d'école.


Originalité de la recherche

Notre recherche s’inspire des travaux les plus actuels en sociologie du travail, en sociologie des professions ainsi que d’études sur le changement organisationnel. Notre programme se distingue de façon significative en abordant le sujet selon une triple perspective :

(a) pancanadienne : toutes les données (documentaires, statistiques, qualitatives, etc.) ont une dimension nationale, soit lors de la cueillette des données, soit lors de la composition des échantillons;

(b) comparative : les données documentaires et statistiques donneront lieu à des comparaisons entre les régions, tandis que les échantillons (enseignants et directions) seront suffisamment représentatifs pour étudier, selon le cas, les différenciations régionales, provinciales ou locales;

(c) longitudinale : les cohortes d'enseignants et de directions d'établissement sont suivies sur une base annuelle (par entrevues et questionnaires). Les mêmes échantillons sont sondés par questionnaires à au moins deux reprises lors des grandes enquêtes.

Les analyses tiennent compte des points de vue des différents acteurs de l'enseignement, afin de comprendre les effets des changements en cours sur les représentations, les attitudes et les pratiques émergentes et diversifiées.

Notons finalement que les résultats de nos travaux donneront lieu à des comparaisons internationales ainsi qu'à des échanges scientifiques avec nos collaborateurs internationaux et partenaires.


Impact scientifique et social

Un tel programme n'a jamais été réalisé au Canada. Notre équipe désire apporter une contribution à la fois nouvelle et fondamentale à la connaissance des changements qui façonnent aujourd'hui l'évolution des systèmes d'enseignement pancanadiens, mais sous l'angle de l'étude spécifique des enseignants et des directions d'école, de leurs situations et pratiques professionnelles, des transformations qui affectent leurs formations, compétences et professionnalités, ainsi que de leur travail quotidien et de leurs interactions avec les élèves et les autres partenaires éducatifs.

Appuyé par un important réseau de partenaires, notre programme contribue à l'amélioration de notre connaissance collective des phénomènes et enjeux qui marquent aujourd'hui le travail du personnel de l'enseignement, tout en rejoignant, en termes de diffusion, la communauté universitaire et les organismes éducatifs, les enseignants, les directions d'école et leurs associations professionnelles.